[VALISE RIO LOCO] Le reggae raconté aux petits toulousains.

Le 23 Mai dernier, se terminait la 5eme étape de la Valise Rio Loco. un millier de petits toulousains, âgés de 4 à 12 ans, ont découvert l’histoire des musiques de la Jamaïque, du  21 au 23 mai, au Théâtre Sorano, de Toulouse.  Le groupe de Reggae Roots, Rod Anton and The Ligerians avait pour mission de conter la naissance de celles-ci , à un jeune public très attentif .

5eme escale Valise Rio Loco : La Jamaïque

Depuis Janvier, La Valise Rio loco accompagne les structures socio – éducatives de Toulouse dans leur découverte des cultures caribéennes et des artistes programmés par l’équipe du festival Rio Loco. Ce programme est construit en   6 étapes-rencontres mensuelles et 10 outils thématiques. Des livrets pédagogiques et temps de rencontres artistiques, aborde la thématique du festival,  à travers la musique, les arts plastiques, le spectacle vivant, la gastronomie ou la littérature.  Sa finalité est très simple ;  faire vivre le festival toute l’année et intéresser un public non averti aux musiques et cultures du monde.

Du Mento au Ska en passant par le Dub et la Dancehall

Malgré une météo capricieuse,  les enfants  semblent motivés et prêts à faire ce voyage. Rod Anton et The Ligerians ont fait danser et chanter les petits toulousains sur des musiques que la plupart, ne connaissaient même pas.  Rod Anton, le chanteur du groupe accueille les enfants, sur un air de Calypso. Le soleil commence à poindre son nez dans la salle. A l’issu de ce premier morceau, il explique au jeune public que dans années 50,  les jamaïcains écoutaient énormément cette musique venue de Trinidad et Tobago.  A propos de Calypso, sachez que vous aurez l’occasion d’entendre la Diva du Calypso et de la Soca, Calypso Rose, le 12 juin prochain, à 20h, sur la scène principal du festival. Mais revenons – en à notre périple musical dans la Caraïbes.

Le groupe enchaîne en interprétant, un titre dans le style Mento, musique traditionnelle de Jamaïque, née dans les années 50. Les enfants apprécient, les têtes se balancent de droite à gauche en suivant le rythme.

Les années 60, le mélange du « mento » et « calypso », à un tempo plus soutenu donnent naissance au Ska. Rod Anton invite les enfants à se lever pour danser et à sauter  » comme s’ils avaient des ressorts  sous les pieds ».  La chanson terminée,  ils manifestent leur joie par un tonnerre d’applaudissements et des cris de joie. Puis, la voix lead du groupe  explique l’impact de la Soul music dans le prochain style qu’il présente aux enfants : Le Rocksteady à travers un titre des Wailers « Rocksteady ».

Le reggae roots  arrivé dans les années soixante-dix,  est illustré par un titre de Bob Marley and The Wailers « Kinky Reggae ». Quoi de plus normal ! Le jeune public connaît Bob Marley et chante sans problème le refrain « Kinky Reggae » avec  Rod Anton. Un moment assez irréel, mais extrêmement sympathique à vivre. On poursuit cette initiation aux musiques jamaïcaines par  l’écoute d’une composition du groupe Rod Anton and The Ligerians , « Soul Nurse », offert généreusement au public.

Ensuite, Ron Anton capte son auditoire toujours très attentif  avec le Dub. Il décrit comment  ce reggae revisité avec plein d’effets sonores devient un succès. C’est un titre de Barrington Levy , « Black roses » qui illustrera le style Dance hall, que l’on pouvait entendre dans les années 80. Les nouveaux fans du groupe tourangeau seront de nouveau sollicités par Rod Anton, qui a su crée une vraie interaction avec ce jeune public. Le voyage se terminera avec le style Nu-Roots, arrivé fin 90, en réponse au dance-hall hard core. Une volonté des artistes jamaïcains de chanter des textes plus conscients et reprendre

Une standing ovation, les enfants et leurs accompagnants sont comblés et en redemandent. Rod Anton et The Ligerians, chanteront deux autres titres avant de quitter la salle pour assister à un séance de dédicace animée pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Valise Rio Loco_ concert pédagogique donné par  Rod Anton and The Ligerians, le 23 juin dernier au thé^tre Sorano

Une initiation aux musiques jamaïcaines positive et sans cliché.

Neuf morceaux pour raconter l’histoire des musiques jamaïcaines (mento, Ska, Rocksteady …) à un jeune public. Un sacré défi que Rod Anton et ses acolytes ont relevé  haut la main. Le contenu de ce concert pédagogique était clair, intelligible. En effet, ces musiques n’ayant pas bonne presse, comment initier un jeune public. Mais, la réaction du jeune public est la preuve que l’initiation était réussi.  Quelques membres du groupe, Rod Anton and The Ligerians travaillent souvent avec ce type de public.

Rod Anton, un reggae man qui sait parler aux enfants.

Né en France,  il grandit au son du Fado et de la Bossa nova, par ses racines portugaises. La Soul et le Reggae viendront par la suite étoffer ses goûts musiques. Je vous invite à découvrir ce chanteur, à la voix claire et fine qui chante ses musiques jamaïcaines avec beaucoup de respect et d’humilité.

L’actualité de Rod Anton and The Ligerians.

Si vous êtes dans le quartier Saint- Cyprien, le 7 juin prochain, vous pourrez profiter du groupe qui se produira au Jardin Raymond VI, à 19h. Un spectacle gratuit à voir en famille. Alors, amateurs de reggae -roots, n’hésitez pas  ! Vous ne le regretterez pas et vos enfants aussi. En savoir plus

Marie-Noelle

Toulousaine afro-caribéenne, blogueuse, artiste et Community Manager, Je partage mes passions pour, les cultures et talents afro, Toulouse, les médias sociaux, webmarketing, entrepreneuriat et surtout sur LA MUSIQUE.

Vous aimerez aussi...