[RIO LOCO] LAS ANTILLAS sur GARONNE

Las Antillas: On démarre sur les chapeaux de roue

C’est avec le groupe KOBO TOWN, composé de musiciens venant de Trinidad et Tobago et du Canada que cette premiere journée de festival a commencé.  Familles et enfants sont venus nombreux pour écouter les compostions de Drew Gonsales, membre fondateur du groupe. Un savant mélange de folk, rock, Calypso et reggae roots permet au chanteur de partager des thèmes et problématiques modernes et engagés tels la mondialisation, la dépendance de la Caraïbes voire la guerre en Irak. Toulouse est la première escale de leur tournée européenne. J’espère que KOBO TOWN gardera un bon souvenir du public toulousain.

Inauguration du festival avec l’écrivain Daniel Maximin

Daniel Maximin lors de l'inauguration du Festival Rio Loco 2013

C’est au poète et romancier guadeloupéen, Daniel Maximin, qui participait à la rencontre littéraire, ce mardi à Librairie Ombres Blanches qu’a été confié la mission d’inaugurer ce festival, aux cotés d’Hervé Bordier, directeur général du Rio Loco. Je n’ai pas pu entendre tout le discours, car je suis arrivée en retard … Bref ! Mais ces mots sur la « conscience d’archipel » m’ont particulièrement interpellés. Prendre le temps d’aller vers l’autre en s’intéressant à sa culture, une bonne moyen de vivre ensemble.

Direction Haïti avec TABOU COMBO

Shoubou_Fanfan_Taboucombo_12juin2013

Crédit Photo :Afrozap de g.à droite en premier plan » Shoubou, Fanfan et D. Ceide » juin 2013 -Toulouse

C’est avec les ambassadeurs du Kompa,  style musical né dans les années 50, en Haïti, avec le talentueux saxophoniste Nemours Jean-Baptiste qui  » n’avait jamais cessé de prédire sa réussite et longévité. Des tubes comme : « Universal compas », « Vivre Compas », « La joie de vivre » en sont la preuve. Pour Nemours, la clé de ce succès ou cette longévité a été de garder la cadence aussi simple que possible ». En 2013, Tabou Combo qui fête son 45e anniversaire cette année a fait danser la foule durant deux jours. Avec un Shoubou (Eugène Roger) survolté sur la scène, Fanfan (Yves Joseph) et Herman Nau, membres fondateurs du groupe sont entrés en communion avec le public pour prêcher les valeurs des cette musique. Les amateurs de Kompa ont chanté à tue-tête les titres phares du groupe « New York City », « Mabouya », « Baissez bas » , « Jojo Nan Karnaval ». A noter, l’apport de la nouvelle génération de musiciens, Dener Ceide jeune guitariste qui se caractérise par sa technicité et musicalité. Son interprétation du titre « YO », dédié au peuple haïtien en duo avec Fanfan, une beau moment de complicité.On n’oublie pas Jonas Imbert (batterie) et André Atkins (trombone) qui tout en respectant les codes et règles du Kompa et des compositions de Tabou Combo apportent une certaine fraîcheur et inconscience pour les plus grands plaisirs de membres fondateurs. Tabou Combo a toujours eu un temps d’avance par rapport aux autres groupes de kompa. Qu’on se le dise !

Escale en Jamaïque avec Jimmy Cliff

Un arrêt agréable pour une grande partie du public. Personnellement, je n’ai jamais réussi à entrer dans ce concert que je voyais pour la deuxième fois. Le son etait particulièrement fort et malgré les qualités vocales de Mr Jimmy Cliff et les talentueux musiciens qui l’accompagnaient, je n’ai pas réussi à accroché. Un live très « variétoche ». Bref !!!

BACK TO ROOTS avec Jacques Schwarz-Bart

Pour suivre une prestation du saxophoniste Jacques Schwarz-Bart, il faut être connecté.  Il faut être disposer à entrer dans son univers. « Brother Jacques » fait partie de ces artistes sensibles aux êtres et autres esprits venant d’ailleurs. Sur le projet Jazz Racines Haïti, il s’attaque un repertoire traditionnel haïtien et plus précisément aux chants vadous. C’est avec Moonlight Benjamin,chanteuse haitienne, toulousaine d’adoption qu’il a choisi de partager la scène du RIO LOCO. Accompagné de la crême des musiciens jazz caribéens, Arnaud Dolmen à la batterie, Grégory Privat au piano, ainsi que l’excellent bassite américain, Reggie Washington qui accompagnait Liz Mc Comb, en debut de mois, au Bikini. Les esprits frappeurs invoqués par la chaleureuse et envoûtante voix de Moonlight Benjamin, se sont promenés le temps d’une nuit, au-dessus de la Prairie des Filtres.

Rio loco, Les Antilles en bord de Garonne

Une belle soirée, plein de musique, de chants, de sourire et de bons souvenir. Des artiste qui partagent leur musique et leurs idéaux avec beaucoup de générosité et de respect. Et je compte bien m’absorber tout cela. D’ailleurs, le programme de ce soir, s’annonce passionnant :

  • 18h30 sur la scène Village : Ti COCA et WANGA NEGES
  • 20h00 la Diva du Calypso  » Calypso Rose »
  • 22h00 Eddie Palmerie
  • 23h00 MALA In Cuba

Le voyage continue les ami(e)s. Profitons en !!!
Si vous étiez sur le site du Rio Loco, hier soir, n’hésitez pas à partager avec moi vos impressions sur les différents concerts et prestations, les restau et autres stands que vous avez repérés.
A demain pour de nouvelles aventures !

sources: Manoradiocaraibes  , artistehaitien, Tabou Combo

 

 

Marie-Noelle

Toulousaine afro-caribéenne, blogueuse, artiste et Community Manager, Je partage mes passions pour, les cultures et talents afro, Toulouse, les médias sociaux, webmarketing, entrepreneuriat et surtout sur LA MUSIQUE.

Vous aimerez aussi...