[RIO LOCO] 25 000 zoukeurs à la Prairie des Filtres.

RIO LOCO, the place to be

S’il y a bien un endroit où il fallait être hier soir, c’est au festival Rio loco. Après l’ excellente prestation dOrquesta El Macabeo, 25 000 festivaliers trépignant d’impatience, ont fait la fête au groupe KASSAV’
Les rois du Zouk ont ambiancé la foule. Une grande messe du Zouk durant laquelle, Jocelyne Béroard, Jean Philippe Marthély, Jean-Claude Naimro et Jacob Devarieux, ont chanté tour à tour, les tubes qui ont fait le succès du groupe, » Ou la », « Siyé Bwa », « Wonderfull » « avèw doudou »… Trois titres du nouvel album « Sonjé », sorti le 13 Mai dernier étaient aussi dans le répertoire.  » Ba mwen fos » chanson dans laquelle Jocelyne Béroard demande à une personne qui lui est chère  » M’aideras-tu, si je chancelle »/Si je perds pieds, parviendras-tu à m’aider ? » Chanson d’amour, d’humanité… Un hommage à PSE(Patrick Saint-Eloi) à travers le titre « Sonjé PSE » et aussi  » Pié-Mwen », chanté par Jean-Claude Naimro, la surprise vocale de cet album.

« KASSAV’ C’est la communication… »

Jean-Philippe Marthély_ Kassav_Rioloco2013

Jean-Philippe Marthély chantant le titre  » Sonjé PSE » ©afrozap

Après 3 jours de concert, au Zénith de Paris, le groupe s’est donné pour mission de faire trembler la Ville Rose. On peut considérer que la mission est pleinement accomplie. Les toulousains s’en souviendront très longtemps.FeuPatrick Saint-Eloi, membre du groupe Kassav, disparu en 2010, disait toujours lors des shows:« KASSAV’, c’est la communication ! ». Effectivement, les maîtres du zouk ont partagé avec beaucoup de conviction et de passion, leur musique. Jeux de scènes, « ambiancement » du public,les 25 000 personnes présentent ont joué le jeu. Un  concert qui se termine par l’incontournable tube  » Zouk la sé sel médikaman nou ni« . Un public aux anges, blindé aux bonnes vibes du Zouk.

Et ça c’est le Zouk ?

Le Zouk n’est pas une musique qui s’écoute entre le 1 juin et 30 septembre. Classé dans la catégorie  » Musique du Soleil », ce style est souvent méprisé par les grands médias. Mais Kassav’, à l’origine de ce genre musical novateur, né fin 70, a toujours suivi sa ligne de conduite. Faire la musique, dont le groupe avait envie, sans tenir compte des contraintes économiques et des effets de mode. Comme le disait si bien Jocelyne Béroard, lors d’une interview donnée, dans l’après-midi, la musique de KASSAV’ permet de « se ressourcer, de se régénérer. Une musique qui donne du baume au coeur … » Tout au long de l’année.

Au sujet de l’album « Sonjé » …

La chanteuse explique qu’il n’annonce pas une nouvelle ère dans la carrière musicale du groupe. Il confirme et précise les choses. Kassav’ n’a jamais eu la prétention d’être le plus fort et de vouloir durer dans le temps. Sa volonté première était et reste de  » bien le faire … et là… au moment présent » Et l’avenir du Zouk dans tout cela ?

Faites-vous partie des nombreux festivaliers présents sur le site du Rio Loco ? Donnez-vos impressions ?

Marie-Noelle

Toulousaine afro-caribéenne, blogueuse, artiste et Community Manager, Je partage mes passions pour, les cultures et talents afro, Toulouse, les médias sociaux, webmarketing, entrepreneuriat et surtout sur LA MUSIQUE.

Vous aimerez aussi...